1 Mises à jour

25 janvier :

  • Il y a eu des changements importants depuis le dernier rapport.
  • Depuis le 12 novembre, une coopération avec la société LINK nous a permis d’augmenter la taille de notre panel. Ces nouveaux participants sont désormais inclus dans nos résultats, et les changements dans la répartition du panel sont indiqués ici : lien
  • Cela signifie que certains graphiques ont été modifiés à partir de novembre en raison de la nouvelle composition de l’échantillon.
  • Les résultats des différentes enquêtes en ligne sur les changements concernant l’emploi et le ménage ont été intégrés dans les résultats.

14 décembre :

  • La plupart des graphiques sont désormais interactifs. Les effets du temps hivernal sont clairement visibles.

Nouvelles précédentes (cliquez pour agrandir)

18 novembre :

  • Les graphiques 2 à 6 sont maintenant interactifs et zoomables.

2 novembre:

  • Le calcul des jours actifs a été amélioré. Certains résultats ont été modifiés en conséquence.
  • Nouveau graphique de la distance quotidienne moyenne par objectif de voyage. link

6 octobre:

  • Le graphique indiquant la distance moyenne journalière par sexe a été corrigé pour indiquer la distance totale, alors qu’il n’incluait auparavant que les déplacements en voiture. Le même graphique affiche désormais une moyenne mobile de 4 jours pour la visibilité. Les valeurs originales sont toujours disponibles dans les données téléchargeables.

28 septembre:

  • Ajout d’un nouveau graphique avec les principaux indicateurs de mode de transport. link

24 août:

  • Conclusions mises à jour.
  • Le rapport sera désormais mis à jour toutes les deux semaines.

11 août:

  • Nouvelle analyse du motif des déplacements (parts des différents modes de transport, décomptes horaires). link
  • La pondération l’échantillon, calculée à l’échelle de la semaine, par rapport à l’étude MOBIS initiale, a été appliquée à tous les résultats. link

6 août :

13 juillet:

  • Depuis le 6 juillet, le port du masque est obligatoire dans les transports publics en Suisse.
  • Afin de refléter cette évolution, des lignes verticales ont été ajoutées aux graphiques appropriés pour indiquer le début du confinement (16 mars), l’assouplissement du confinement (11 mai) et l’introduction de l’obligation de porter un masque (6 juillet).

29 juin :

  • Nouvelle analyse sur l’évolution des parts modales du transport - lien.

15 juin:

  • Les données peuvent maintenant être téléchargées directement pour certaines figures souhaitées. Veuillez citer les sources IVT, ETHZ et WWZ, Uni Basel.
  • Les comptages horaires montrent maintenant la journée entière : la périod de minuit à 4h du matin n’est plus exclu.
  • Analyse du télétravail - lien.
  • En réponse à de nombreuses questions, nous aimerions préciser que la période de référence 2019 couvre les mois de septembre et octobre 2019.
  • Résultats par genre corrigé
  • Nouvelle analyse des vitesses de déplacement en voiture par classe de distance - lien.

25 mai :

  • Le nombre d’activités par jour ajusté de manière à ne pas inclure la première activité à domicile par jour.
  • Conversion de tableaux longs en graphiques.

18 mai :

  • Premier rapport après l’assouplissement des mesures de confinement du 11 mai.
  • La période de référence 2019 a été raccourcie pour n’inclure que les mois de septembre et octobre - Cela affecte principalement les statistiques pour le vélo.

11 mai:

  • Nouveau graphique de l’espace d’activité et du rayon quotidien - lien.

4 mai:

  • Nouveau graphique issu d’une enquête en ligne auprès des participants sur la perception du risque - lien.
  • Résumé des points clés et ajustements de formatage.

27 avril:

  • Nouveau tableau sur l’évolution du type d’activité par zone géographique.

20 avril:

  • Participants mobiles par jour.
  • Les participants non mobiles sont désormais inclus dans les statistiques sur les espaces d’activité, en plus d’un nouveau tableau sur les espaces d’activité hebdomadaires médians.
  • Nouveaux graphiques, incluant la distance de trajet moyenne par mode.
  • Améliorations de la mise en page et autres petites corrections.

13 avril:

  • Les semaines précédentes ont été regroupées et colorées en gris dans certains graphiques.

2 Introduction

Le 16 mars 2020, les 3700 participants qui ont complété l’étude MOBIS entre septembre 2019 et janvier 2020 ont été invités à réinstaller l’application de suivi GPS et de journal de voyage “Catch-My-Day”, développée par MotionTag. Grâce à cet enregistrement volontaire de leur comportement de mobilité, nous avons pu suivre l’impact des différentes mesures spéciales prises pendant la pandémie. Un an plus tard, la pandémie est toujours en cours et de nombreux participants sont encore en train de participer.

La participation est passée d’environ 1’300 participants à environ 500 au début de la deuxième vague COVID-19 à l’automne 2020. Cela peut être dû à plusieurs facteurs, tels qu’un nouveau smartphone, des mises à jour du système d’exploitation, etc. Environ 250 ont réintégré le panel après une deuxième invitation en octobre 2020. Nous leur sommes très reconnaissants pour leur engagement. Néanmoins, nous avons volontiers accepté la proposition de LINK de recruter davantage de participants au panel, ce qui nous a permis de complémenter le noyau existant. À la mi-janvier, 393 participants supplémentaires avaient rejoint le panel via LINK.

Le rapport de cette semaine est le premier basé sur ce nouvel échantillon.

Les résultats sont présentés en comparaison avec les données de mobilité des 4 premières semaines de l’étude MOBIS originale, qui ont été enregistrées entre le 1er septembre et le 15 novembre 2019, et servent donc de référence bien avant que la pandémie ne frappe la Suisse. Les quatre semaines sont réparties dans le temps, l’échantillon ayant été constitué par vagues successives. Seuls les déplacements à l’intérieur de la Suisse sont actuellement pris en compte, bien que des données sur les déplacements transfrontaliers soient disponibles. Pour l’étude MOBIS, les participants n’étaient éligibles que s’ils utilisaient une voiture au moins 3 jours par semaine, ce qui biaise l’échantillon par rapport à la population suisse en général. Nous n’avons pas imposé de condition similaire aux participants recrutés par LINK puisque nous cherchons maintenant à obtenir un échantillon plus représentatif de la population.

Le nombre de participants actifs chaque jour, utilisé pour calculer les valeurs moyennes quotidiennes, comprend tous les participants qui ont enregistré des données avant ou après cette date. Cela permet de considérer ceux qui restent à la maison tout en tenant compte de ceux qui se sont retirés de l’enquête.

Il peut y avoir un délai de 2 à 3 jours avant que les données de l’application Catch-My-Day (pour iOS et Android) ne soient disponibles pour analyse. La pondération par le nombre de participants actifs permet de tenir compte de ce délai, mais les résultats des rapports précédents peuvent changer lors des mises à jour. Les pondérations sont calculées en fonction de l’échantillon représentatif obtenu lors du processus de recrutement MOBIS.

3 Distance quotidienne moyenne

[1] “Télécharger les données du graphique

4 Journées actives

[1] “Télécharger les données du graphique

5 Évolution des kilomètres parcourus par mode de transport

[1] “Télécharger les données du graphique

Les deux graphiques suivants présentent des estimations de régression basées sur un modèle de Poisson. Un tel modèle peut être utilisé pour estimer la variation proportionnelle moyenne d’une variable d’intérêt tout en contrôlant les facteurs confondants. Nous contrôlons les effets de la météo et les effets fixes de la personne afin de tenir compte de l’hétérogénéité non observée constante dans le temps. Les barres verticales marquent les intervalles de confiance à 90 %.

[1] “Télécharger les données du graphique

6 Indicateurs clés par mode

[1] “Télécharger les données du graphique

7 Variation des kilomètres parcourus selon…

8 Analyse de l’objectif de déplacement

[1] “Télécharger les données du graphique

[1] “Télécharger les données du graphique

9 Vitesses de circulation routière

Le graphique suivant montre l’effet de la crise COVID-19 sur les vitesses de déplacement médianes en voiture pendant la semaine, excluant les weekends et les jours fériés. Pendant la période de confinement du 16 mars au 11 mai, une augmentation des vitesses aux heures de pointe a été observée, indiquant une diminution de la congestion routière. Depuis l’assouplissement des mesures, les vitesses aux heures de pointe sont revenues aux valeurs pré-COVID-19, signe que la congestion routière est revenue à son niveau habituel.

Télécharger les données du graphique

10 Évolution des parts modales du transport

Un diagramme ternaire est la représentation graphique de triplets de données numériques. Il convient pour représenter une somme constante, qui est décomposée en trois valeurs. La figure suivante montre un exemple d’un tel diagramme avec un seul point. Le triplet correspondant à ce point peut être lu en suivant les lignes vertes : A=0.5, B=0.3 et C=0.2. La somme des trois valeurs est égale à 1.

Les diagrammes ternaires suivants montrent l’évolution des parts modales au cours de la crise COVID-19, pour différents types d’abonnements aux transports publics (AG, demi-tarif et autres). Les modes sont regroupés dans les catégories suivantes :

  • Transport individuel motorisé (voiture, moto, taxi, Uber)
  • Transports publics (bus, tram, ferry, métro, train)
  • Transports non motorisés (marche, vélo)

Pendant le confinement, une part plus importante de kilomètres et de déplacements a été effectuée en utilisant des modes individuels motorisés et non motorisés par rapport à la période de référence. Après le confinement, la part des transports publics a augmenté et la part des modes non motorisés a diminué, dans les deux cas légèrement. La part des modes individuels motorisés reste plus importante que pendant la période de référence.

11 Réduction des kilomètres parcourus selon la situation professionnelle

Les participants à MOBIS:COVID-19 ont été invités à faire part de leur situation professionnelle le 24.04.2020. Les graphiques suivants utilisent ces résultats, la situation professionnelle étant imputée à l’aide d’indicateurs sociodémographiques pour ceux qui n’ont pas répondu. Plus précisément, nous avons demandé le nombre de jours de travail à la fois à domicile et en dehors du domicile, et ceux-ci ont ensuite été regroupés dans les catégories ci-dessous :

  • Travaillant uniquement à domicile
  • Travaillant uniquement hors du domicile
  • Une combinaison de travail à domicile et hors du domicile

[1] “Télécharger les données du graphique (Lieu de travail)

[1] “Télécharger les données du graphique (Chomâge partiel)

12 Réduction des kilomètres parcourus par canton

[1] “Télécharger les données du graphique

13 Durée de trajet par mode de transport et par genre

[1] “Télécharger les données du graphique